Des gypaètes au Cap Corse!

 

Les individus non territoriaux (juvéniles, immatures et adultes) de grands rapaces (gypaète barbu, aigle royal...) ont une phase de dispersion qui dure plusieurs années. Ils peuvent se déplacer sur de très longues distances, plusieurs centaines de kilomètres par rapport à leurs lieux de naissance. Cimatella et Muntagnolu (âgés d’un an), les deux gypaètes lâchés dans le Niolu en mai 2016, ont entamé cette phase de dispersion. Depuis quelques semaines, ces deux gypaètes étendent leurs rayons d’action. Les données issus des émetteurs GPS indiquent qu’ils se sont rapprochés des côtes (à moins de 2 km) et ont parcouru à plusieurs reprises le Cap Corse. Les dernières observations de gypaète au Cap Corse dataient de la période 1976-1989 !

 

Vont-ils en profiter pour traverser la mer vers la Toscane, ou repartir vers le Sud en direction de la Sardaigne, ou rester en Corse  ? L’appel du large !!!!

 

Ces données sont très intéressantes et permettront de mieux prendre en compte leurs déplacements dans la stratégie de conservation de cette espèce sur l’île.

 

Le gypaète barbu,

une espèce gravement menacée d'extinction

en Corse.

Nombre de visiteurs

compteur

Nombre de visites

compteur de visite