Face à la situation très critique de la population de gypaète barbu en Corse, l'ensemble des partenaires (insulaires, nationaux et internationaux) ont révisé en 2014 la stratégie en faveur de cette espèce sur l'île. L'étude génétique réalisée en 2014 a montré que cette population a une très faible variabilité génétique. Cela expose les individus à deux types de conséquences:

- diminution de la capacité à se reproduire

- difficulté à s'adapter à des changements environnementaux et/ou de nouvelles menaces


Désormais, les deux objectifs principaux sont l'augmentation de l'effectif et la conservation du patrimoine génétique de cette population. Certaines actions sont en cours depuis plusieurs années (amélioration de l'habitat, augmentation des ressources alimentaires...). Deux nouvelles actions sont mises en œuvre en Corse: le renforcement de population et la conservation ex-situ du patrimoine génétique.

Projet de conservation ex-situ du patrimoine génétique

Objectif

Conserver ex-situ l'information génétique de cette population, en intégrant des individus corses dans le réseau EEP gypaète.

 

 Remarque: L'objectif n'est pas de créer une réserve génétique stricto-senso de la population. La création d'une réserve génétique impliquerait d'obtenir un minimum de 30 individus fondateurs corses (sans lien). Les caractéristiques actuelles de la population ne justifient pas et ne permettraient pas de proposer un tel objectif.

 

Protocole

La mise en œuvre de ce projet repose sur le prélèvement d’œufs, l'incubation artificielle des ces œufs, l'élevage en captivité des poussins et l'appariement de ces gypaètes corses au sein du réseau EEP gypaète.

 

Validation

Ce projet a été validé par les différentes instances dans le cadre du Plan national d'actions en faveur de cette espèce, le CNPN et le Ministère en charge de l'environnement (MEDD).

 

Partenaires

Ce projet coordonné par le PNRC, en étroite collaboration avec la VCF, a bénéficié d'un soutien financier spécifique de la DREAL de Corse et de la Fondation du Prince Albert II de Monaco.

 

Vous pouvez suivre les nouvelles de ce projet sur cette page dédiée!

2016. 1er prélèvement d’œuf, éclosion et élevage d'un poussin en captivité: un 1er succès!!!!

Suite à un intensif suivi d'un couple en période de pré-ponte, le 1er prélèvement d’œuf s'est déroulé le 26 février 2016. L'unique œuf présent dans le nid a été prélevé puis mis en incubateur artificiel en Corse. L'éclosion s'est produite le 18 mars 2016. Après quelques jours d'élevage-nourrissage en Corse, le poussin "Little Altore" a été transféré le 1er avril 2016, par avion et voiture, dans un centre spécialisé dans l'élevage des gypaètes barbus du réseau EEP gypaète (Andalousie, Espagne). Le poussin a été confié à des parents adoptifs qui l'ont tout de suite adopté.

Cette 1ère tentative est donc un succès et cela permet d'être optimiste pour la poursuite du projet.

Pour information, le prélèvement a été réalisé sur un site dont le couple n'a jamais eu de jeune à l'envol depuis la fin des années 1970. Grâce à ce projet, c'est donc la 1ère fois qu'un jeune gypaète, provenant de ce site, survit!!

Dernières nouvelles de "Little Altore"

Little Altore est une femelle. Elle va bien. Depuis son arrivée au centre d'élevage de Guadalentin (réseau EEP/VCF, Andalousie), elle a eu plusieurs parents adoptifs afin d'assurer correctement sa croissance. Depuis le 23 septembre 2016, elle a été mise dans sa propre volière afin que les parents adoptifs puissent à nouveau se reproduire.

Les différentes étapes de cette opération sont illustrées dans le diaporama ci-dessous (photos PNRC et VCF).

Le gypaète barbu,

une espèce gravement menacée d'extinction

en Corse.

Nombre de visiteurs

compteur

Nombre de visites

compteur de visite