Les élèves de Calenzana baptisent leur gypaète!

En hiver 2019, les agents du SMPNRC avaient prélevé deux oeufs dans un nid du couple situé sur la commune de Calenzana dans le cadre du programme de conservation ex-situ du patrimoine génétique. C'est deux oeufs ont été transférés dans un centre spécialisé géré par le réseau EEP/VCF en Espagne pour assurer l'incubation artificielle, l'éclosion et les premiers mois de vie des poussins. En automne 2020, un des deux jeunes a rejoint des congénères au centre spécialisé situé en Haute-Savoie, géré par ASTERS (le CEN de Haute-Savoie). Ce gypaète corse, qui est une femelle, sera ensuite appariée avec un mâle. Leurs progénitures contribueront en partie aux programmes de réintroduction/renforcement de population en Europe. Fin 2020 et début 2021, les élèves de l'école primaire de Calenzana ont baptisé cette femelle "Flatta", nom de la vallée en amont du village. Ils ont pu voir et continueront à observer Flatta par caméra interposée grâce à la collaboration des agents d'ASTERS. Monsieur le Maire de Calenzana était venu à la rencontre des enfants afin d'officialiser ce baptême! Bravo les enfants! Merci aux professeurs des écoles, à Monsieur le Maire, aux agents d'ASTERS et aux agents "animateurs" du SMPNRC.

Paroles d'enfants!

Le programme de pose d’émetteur GPS sur de jeunes gypaètes barbus est un nouveau support de communication et de sensibilisation. Cet outils de connaissance est intégré aux projets pédagogiques « gypaète barbu » menés par le PNRC. Des élèves vous présentent leurs visions et réalisations.

Ecole primaire de Calenzana

En juin 2013, le 1er jeune gypaète a été marqué à Bonifatu, sur la commune de Calenzana. Ce gypaète a pris son envol mi-juillet 2014.

Depuis l’automne 2013, trois classes de cycle 3 de l’école primaire de Calenzana ont suivi avec grande attention l’évolution du jeune gypaète né leur commune. Les élèves lui ont choisi un prénom qui devait à leurs yeux être le nom d’un vent qui souffle sur l’ile. Parmi ces noms, ils ont choisi à l’unanimité Libecciu. Lorsque le sexe du jeune fut identifié en février 2014 (grâce aux analyses génétiques), ils décidèrent de l’appeler Libeccia car c’est une femelle.

En plus d’acquérir des connaissances sur l’espèce et son habitat, ils ont réfléchi aux menaces qui pèsent sur Libeccia. Afin de l’aider, à leur niveau, ils ont décidé de faire des panneaux qui informeraient tous les usagers du territoire de Libeccia, randonneurs, villageois, chasseurs… Ces panneaux vous sont présentés ci-dessous.

Les prochaines séances de travail seront basées sur du jeu de rôle sous forme de débats où les élèves seront tour à tour éleveurs, élus de la commune, chasseurs, militants dans une association de défense de la nature…

Une sortie sur le terrain dans la forêt de Bonifatu est prévue avant la fin de l’année scolaire 2014.

Le gypaète barbu,

une espèce gravement menacée d'extinction

en Corse.

Nombre de visiteurs

compteur

Nombre de visites

compteur de visite