Face à la situation très critique de la population de gypaète barbu en Corse, l'ensemble des partenaires (insulaires, nationaux et internationaux) ont révisé en 2014 la stratégie en faveur de cette espèce sur l'île. L'étude génétique réalisée en 2014 a montré que cette population a une très faible variabilité génétique. Cela expose les individus à deux types de conséquences:

- diminution de la capacité à se reproduire

- difficulté à s'adapter à des changements environnementaux et/ou de nouvelles menaces


Désormais, les deux objectifs principaux sont l'augmentation de l'effectif et la conservation du patrimoine génétique de cette population. Certaines actions sont en cours depuis plusieurs années (amélioration de l'habitat, augmentation des ressources alimentaires...). Deux nouvelles actions sont mises en œuvre en Corse: le renforcement de population et la conservation ex-situ du patrimoine génétique.

Projet de renforcement de la population

Objectif

- Augmenter significativement l'effectif de la population.

- Rééquilibrer la pyramide des âges et le sex-ratio.

- Augmenter la variabilité génétique.

 

Protocole

La mise en œuvre de ce projet repose sur le lâcher de 10 gypaètes juvéniles au cours de la période 2016-2020. Les gypaètes seront lâchés, selon la méthode du hacking, à la fréquence de deux individus par an. Les jeunes gypaètes proviennent du réseau EEP gypaète, sur le même principe que ceux lâchés dans le cadre des programmes de réintroduction de cette espèce dans les Alpes, l'Andalousie, les Grands Causses et le Vercors.

 

Validation

Ce projet a été validé par les différentes instances dans le cadre du Plan national d'actions en faveur de cette espèce, le CNPN et le Ministère en charge de l'environnement (MEDD).

 

Partenaires

Ce projet coordonné par le PNRC, en étroite collaboration avec la VCF, a bénéficié d'un soutien financier spécifique de la DREAL de Corse, de l'OEC et de la Fondation du Prince Albert II de Monaco.

 

Vous pouvez suivre les nouvelles de ce projet sur cette page dédiée!

Le 1er lâcher de gypaète barbu (2 juvéniles) a eu lieu le mardi 3 mai 2016 sur la commune de Lozzi (vallée du Niolu, Haute-corse). Vous pouvez suivre les nouvelles (photos...) et les déplacements de ces deux gypaètes (Muntagnolu et Cimatella).

Le 2ème lâcher de deux gypaètes a eu lieu le samedi 3 juin 2017 à Lozzi (vallée du Niolu, Haute-Corse). Ces deux gypaètes juvéniles (nés en captivité cette année) sont un mâle (Ercu) et une femelle (Luna) provenant respectivement du centre d'élevage de Guadalentin (Andalousie, Espagne) et du Zoo d'Ostrava (République tchèque). Les prénoms Ercu et Luna ont été choisis par les enfants de l'école de Calacuccia. Des photos du lâcher sont présentées en bas de page! Ercu et Luna se sont envolés, respectivement les 20 juin et 28 juin 2017.

Il n'y a pas eu de lâcher de gypaète en 2018, le réseau EEP n'ayant pas été en mesure de fournir deux gypaètes nés en captivité.

Le 3ème lâcher de deux gypaètes a eu lieu le 10 juin 2019 à Lozzi (vallée du Niolu). Ces deux gypaètes juvéniles (nés en captivité cette année) sont un mâle (Cintu) et une femelle (Orba). Les prénoms Cintu et Orba ont été choisis par les enfants de l'école de Calacuccia.

Le 4ème lâcher de deux gypaètes a eu lieu le 20 mai 2021, toujours à Lozzi. Il s'agit de deux femelles prénommées Urcula et Spinella. Ces prénoms, choisis par les enfants de l'école de Calacuccia, correspondent aux noms de deux bergeries de la vallée. C'est une belle référence à cette activité pastorale, dont le développement est également nécessaire pour la survie du gypaète sur l'île!

Vous pourrez prochainement suivre les déplacements de ces gypaètes.

3 mai 2016: Muntagnolu et Cimatella sont lâchés!!!

3 juin 2017: Ercu et Luna sont lâchés!!!

2018: aucun gypaète n'a été lâché!

2019: Cintu et Orba sont lâchés!!!

2021: Urcula et Spinella n'auront pas découvert la Corse bien longtemps!!!

Urcula et Spinella, lâchées en mai 2021, ne planent plus dans le ciel corse.

Urcula a été retrouvée morte quelques jours après son envol. L'autopsie et les analyses éco-toxicologiques ont conclu à une mort subite.

Spinella a été récupérée blessée quelques jours après son envol. La radiographie a montrée une fracture haute du fémur. Depuis, Spinella a subi une opération qui s'est bien déroulée (merci aux vétérinaires du cabinet Cyrnévet). Elle est désormais en convalescence au Centre de soins des rapaces du SMPNRC.

Le gypaète barbu,

une espèce gravement menacée d'extinction

en Corse.

Nombre de visiteurs

compteur

Nombre de visites

compteur de visite